Le matériel

Ici, c'est selon chacun.

Une seule règle qui dirige votre choix : Le budget

 

Que ce soit bien clair dès le début : quand on achète du haut de gamme, quelle que soit la marque, on n'a pratiquement jamais de mauvaise surprise. En revanche, dans les matériels plus modestes, le meilleur cotoie souvent le pire.

 

Les sources

 

Poste à cassettes :

Le poste à cassettes reste un appareil encore très présent dans les installations. Leur prix varie de 15 Euros (j'en ai vu) à plusieurs milliers d'Euros. Bien entendu, cette différence est justifiée par des prestations totalement incomparables. Nous allons donc oublié rapidement les matériels beaucoup trop bon marché pour parler de la moyenne gamme et du haut de gamme, puisque je le rappelle, nous parlons ici d'avoir un bon rendu sonore.

 

Qu'est-ce qui fait la différence de prix ? :

         

 

Cette liste n'est pas exhaustive. A chacun de trouver son bonheur. Il est parfois difficile de trouver toutes les fonctions souhaitées sur un même appareil. Il faut faire des choix.

 

Poste à CD frontal :

Pour les postes à CD frontal, c'est exactement la même chose.

 

Qu'est-ce qui fait la différence de prix ? :

         

 

Bref; tout ceci n'est pas simple. La première chose à cerner à mon avis, c'est "Cassette ou CD".

 

Poste à cassette Poste à CD
Avantages Inconvénients Avantages Inconvenients
Cassette peu fragile Nécessite d'enregistrer les CD sur les cassettes Utilisation directe des CD tel quel CD fragile (essentiellement rayures)
Rangement des cassettes moins sensible Généralement moins bonne qualité que le CD Excellente qualité Stockage des CD sensible
Montage du poste moins contraignant Dégradation relativement rapide des bandes Si on en prend soin, la qualité des CD ne se dégrade pas Installation convenable du poste obligatoire
       

 

Depuis peu, un nouveau style de poste est apparu. Les lecteurs CD capables de lire les formats compressés MP3. Ces fichiers MP3 sont créés à partir d'un ordinateur et du fait de leur compression, sont dix fois plus petits que les pistes classiques d'un CD. Sur un seul CD MP3, on peut avoir environ dix heures de musique avec une qualité à peine dégradée. Pour ma part, j'ai préféré rester sur du lecteur CD classique parce que je ne voulais pas avoir à faire des copies sur CD comme je le faisais avant sur cassettes. Et de toute façon, regardez bien, quel que soit le nombre de CD que vous avez dans la voiture, il n'y a JAMAIS celui que vous voulez au bon moment !

 

 

Le chargeur de CD

 

Le choix du chargeur reste simple. Ca dépend de deux choses : la taille du chargeur et la capacité du chargeur. La taille est importante selon l'endroit où il sera installé. La capacité, généralement 6, 10 ou 12 disques permet une durée d'écoute plus ou moins longue. Les super chargeurs de 50 disques étant trop marginaux, pas de commentaires sinon : "mais où peut-on caser un tel monument !?"

 

Les égaliseurs et

correcteurs de signal

 

L'égaliseur :

Comme pour les postes, il y a de tout. Globalement, un égaliseur accentue ou diminue certaines fréquences selon son oreille. C'est pour cela qu'il est inutile de prendre des appareils qui ont des affichages "Analyseur de spectre"ou des lumières partout si ce n'est pour l'esthétisme.

 

Les DSP et autres :

Il y a peu, je ne connaissais pas. Maintenant que j'en ai un, on peut dire en fait que c'est un "super" égaliseur. On peut tout régler. Egalisation, inversion de phases, mode d'ambiances préréglées, positionnement du lieu d'écoute, retard sur les HP, etc...Pour le simple amateur que je suis, c'est même trop.

 

 

 

Les haut parleurs

Je vous rappelle que c'est le maillon le plus important de votre installation. N'achetez pas n'importe quoi.

Pour commencer, le watt n'est pas un critère de qualité. C'est simplement une valeur à mettre en correspondance avec les watts de l'ampli. Je m'explique. En fait, la valeur en watts du haut parleur devra être supérieure à celle de l'ampli. Sinon on risque de péter tout simplement son haut parleur.

Exemple :

Puisque l'on parle des watts, continuons. Les watts annoncés sont très (trop) souvent des watts maxi ou musicaux, c'est à dire des watts que le haut parleur peut encaisser sur de très faibles durées. Les vrais watts sont les watts NOMINAUX ou RMS. Par curiosité, regardez sur l'aimant de vos haut parleurs. On peut y voir écrit en gros 50 watts et en tout petit 15 watts nominaux. Pour moi, c'est limite arnaque. Mais comme de toute façon c'est pratiquement pareil sur les amplis, il n'y a pas trop de risques. Une autre vraie arnaque; le cumul des puissances sur certains haut parleurs.

Exemple :

Une indication importante, c'est le rendement. Le rendement est une valeur exprimée en DB (décibel). Souvent les haut parleurs très puissants (si la puissance est réelle) ont des rendements très moyens. Or un haut parleur avec un rendement moyen aura besoin de plus de puissance pour produire le même niveau sonore. Sommairement, l'échelle est de 3 db en 3 db. C'est à dire pour chaque tranche de 3 db inférieure, le haut parleur aura besoin de DEUX fois plus de puissance pour produire le même niveau sonore. Pour comprendre, un exemple sera plus simple.

Exemple :

Ca fait sourire de parler d'un watt ou deux mais reprenez le tableau suivant et vous comprendrez qu'à un certain niveau, tout est important.

 

La première ligne EN GRAS, c'est la puissance envoyée dans les HP.
La deuxième ligne est le rendement théorique en DB pour X watts pour un HP de 94db/1 watt.
La troisième ligne est le rendement théorique en DB pour X watts pour un HP de 97db/1 watt.
La quatrième ligne est le rendement théorique en DB pour X watts pour un HP de 100db/1 watt.
1 watt 2 watts 4 watts 8 watts 16 watts 32 watts 64 watts 128 watts 254 watts 512 watts 1024 watts 2048 watts
94 db 97 db 100 db 103 db 106 db 109 db 112 db 115 db 118 db 121 db 124 db 127 db
97 db 100 db 103 db 106 db 109 db 112 db 115 db 118 db 121 db 124 db 127 db 130 db
100 db 103 db 106 db 109 db 112 db 115 db 118 db 121 db 124 db 127 db 130 db 133 db

 

Vous voyez que pour pour atteindre les 100db le premier HP a besoin de 4 watts alors que le troisième 1 seul petit watt ! Mais le plus spectaculaire, c'est de regarder la partie droite du tableau où on peut voir que le premier HP a besoin de 2048 watts pour atteindre 127 db alors que le troisième "seulement" 512 watts. D'où l'importance de prendre des HP avec un rendement correct.

Pour les fous dingues de rendement, faire un caisson Bass Reflex avec un ou des évents bien calculés, c'est 3 db de plus. C'est mieux que les watts, non ?

Pour choisir correctement des HP, fiez vous aux indications inscrites sur la boîte. Si vous voyez apparaître les mentions : Watts maxi, watts nominaux, rendement, plage de fréquence, ... et autre, c'est qu'à priori on commence à avoir affaire à des gens sérieux (en général). Une boîte de HP grande surface ou sous emballage plastique avec seulement la puissance écrite en gros, méfiance !

Un autre critère plus difficile mais qui peut aider : Le prix. Ca ne vous choque pas une paire de HP "Dugenou" 20 cm 200watts à 45 Euros et les mêmes chez BIP! (je ne citerai pas de marque) à 250 Euros. Moi si ! C'est vrai que le prix n'est pas toujours une indication fiable surtout quand les prix sont dans la même fourchette. Bien malin celui qui pensera que ses haut parleurs à 100 Euros la paire seront meilleurs de l'autre paire à 90 Euros. Là, c'est loin d'être certain. Bien sûr comme tout le monde quand j'étais plus jeune et avec moins de moyens, j'ai eu recours à ces matériels. Je ne crache pas dans la soupe. Mais tout de même, y'a pas photo.

 

 

Les amplis

 

A quoi sert un ampli ? Comme son nom l'indique, l'amplificateur amplifie un signal reçu pour le restituer plus fort aux hauts parleurs. En l'occurrence, le signal est acheminé vers l'ampli par les câbles RCA (prises rondes rouge et blanche) comme en hifi de salon. Souvent, ce signal est en 2 volts. Sur les hauts de gamme, on atteint 4 voir 5 volts. On peut avoir encore plus mais ça implique un appareil spécifique trop exotique pour qu'on en parle ici. L'intérêt d'avoir un signal fort en entrée est que ca diminue le risque de parasites. C'est vous et vous seul qui devez voir quel ampli choisir. Certains aiment avoir un bon volume et d'autres pas nécessairemment. L'ampli n'est pas obligatoire dans une installation mais il est très fortement conseillé pour animer un canal de grave (ou plus, c'est selon). Une installation dont les 4 HP sont "nourris" par les 4 sorties HP du poste avec un petit ampli de 100 watts mono sur le sub produira un bon rendu si tout cela est correctement monté.

On peut aussi connecter les sorties HP d'un poste sans RCA sur certains amplis à l'aide d'un adaptateur mais je ne le conseille pas du tout. C'est de la bidouille pour moi, ça !

Ensuite... Les watts, encore et encore. Et on remet ça ! Là c'est pareil. Il y a les vrais watts et les watts élastiques. Sauf que là, les watts annoncés par les escrocs sont des watts maxi atteints (quand ils y arrivent) à un tel niveau de distorsion que c'est carrément inécoutable. La distorsion est une dégradation progressive du son à fort volume. Pour moi, un maximum de 0,5% est admissible. Regardez donc la puissance à ce niveau de distorsion si elle est inscrite sur la documentation.

Autre arnaque, les puissances peuvent être atteintes à la limite de la puissance batterie. En effet, une batterie classique, moteur coupé, tourne au alentours de 12 volts. Moteur en marche, l'alternateur prend le relais et fourni en moyenne du 14,4 volts, ce qui a pour effet d'augmenter la puissance de sortie de l'ampli. Certains fabricants n'hésitent pas à forcer l'entrée en volts sur leurs amplis pour mesurer les puissances, voltage que vous n'atteindrez jamais en usage courant.

Une petite histoire pour comprendre : Il n'y a pas longtemps le régulateur de mon alternateur a lâché. Je ne me suis pas aperçu tout de suite de l'incident mais j'avais vraiment l'impression que mon installation marchait plus fort. Et pour cause, je sortais presque 20 volts (ce qui faisait mettre les amplis en protection d'ailleurs : merci monsieur le fabricant ).

Concrétement, sur une documentation digne de ce nom, il doit y avoir la puissance maxi, la puissance nominale à 14,4 volts et la puissance nominale à 12 volts. Chez certains fournisseurs d'amplis haut de gamme, le fabricant n'hésite pas à fournir une fiche de test avec chaque ampli, fiche qui reprend les mesures réelles de l'appareil.

Ne pas se fier aux adhésifs collés sur l'ampli genre "DESTRUCTOR 4 x 25 000 watts" ! On n'est pas chez Goldorak. Les noms de guerre sont bien agressifs mais c'est tout. Tiens d'ailleurs, j'y pense; mes amplis n'ont pas de petit nom et encore moins de sticker flatteur. J'ai dû me faire avoir ! (humour pour ceux qui n'auraient pas compris)

Autre point où porter son attention. On ne peut pas qualifier vraiment d'arnaque cette indication mais soyez vigilants. En effet, un haut parleur standard fonctionne sous une impédance de 4 ohms. Or, certains fabricants d'amplis affichent en gros une puissance mais sous 2 ohms. Ce qui est magique, c'est qu'en réduisant de moitié l'impédance, on double automatiquement la puissance de sortie de l'ampli (encore faut-il que l'ampli soit capable de le faire). A mon sens, seules les valeurs sous 4 ohms sont celles à prendre en considération. Donc si on suit à la lettre toutes les caractériques des amplis produits par des escrocs, en cumulant les puissances maxi, sous 2 ohms et avec une entrée batterie largement supérieure à 12 volts, on se retrouve avec des amplis capables " en théorie " de faire la sono du prochain spectacle au Stade De France (y'a pas, faut que j'en parle à Johnny Halliday. Ca lui évitera de se trimbaler avec des semi-remorques de matériels de sono)! ! !

Arrêtez de croire tout ce qu'on vous dit et lisez bien les caractéristiques des matériels. N'écoutez pas à la lettre les conseils de certains vendeurs qui sont : ou fanatiques d'une marque à titre personnel ou commissionnés avec un fournisseur. Essayez de voir si votre vendeur est objectif en lui demandant des conseils aussi sur des appareils que vous savez très bien que vous n'achèterez pas.

Lisez aussi entre les lignes : une marque avec un nom qui sonne américain n'est pas forcément des USA. J'ai vu ça dernièrement. C'était écrit : USA DESIGN. Au final, méchante arnaque, c'était un produit " bien de chez nous " (pas mauvais d'ailleurs). Le pauvre matériel n'a jamais traversé l'Atlantique mais qui, selon le vendeur, a eu son look dessiné aux States (pour le son, ça nous fait une belle jambe). Avant la réaction de certains, j'en profite aussi pour dire qu'un matériel en provenance des USA n'est pas forcément un gage de qualité. Il y a du bon et du moins bon dans tous les pays.

Autre chose : les marques qui concatènent deux grands noms ou qui modifient très légèrement le nom connu ou prestigieux pour créer le doute :

Exemple (avec des noms bidons) : SUPERMATOS + MEGASONO = SUPERSONO

Exemple (avec des noms bidons) : SUPERMATOS qui devient SUPERIORMATOS.

 

Comme pour les HP le rendement est important. A vérifier.

Pour les puissances à choisir, ça dépend de vous. Dans combien de temps voulez-vous devenir complètement sourd ? Plus sérieusement, une bonne puissance accordée à des HP de fort rendement permet une réserve lors de l'écoute (pour éviter la distorsion pour ceux qui ne suivent pas !)

 

La capacité

Peu d'installations utilisent une capacité. C'est une erreur quand on recherche des graves (rappelez vous le chapitre sur l'installation). Trois grands types de capacités :

Là, c'est le budget (entre 115 euros et 350 euros) qui va décider ou alors votre consommation de courant. Dans la plupart des cas, une capacité de 1 000 000 microfarad convient. Sinon, rien ne vous empêche d'en mettre plusieurs en parallèle.

 

 

Conclusion du chapitre

 

Le matériel est d'abord un problème de budget. Ensuite c'est souvent une histoire d'amour entre vous et une marque. On ne sait pas forcément pourquoi d'ailleurs.